France, vaste champ de compensation à travers les âges

Réflexion d’été : la France a certainement été un vaste champ de compensation (selon la théorie psychologique d’Alfred Adler). Ayant été peu libres, sous la royauté comme sous la République et autres régimes (la vraie liberté étant surtout propre à d’autres pays où les coutumes permettaient une liberté plus grande et extravagante), saufs exceptions (Renaissance, Belle Époque, années 60-70-80), les Français ont compensé en créant sans cesse, devenant des génies ou grands talents dans leur vie réelle, multipliant les créations individuelles, particulières, locales, régionales (sauf statut d’exception de Paris), ainsi des fromages, de la cuisine, de l’architecture, du pré carré de chaque maison que l’on visite dans un village en France, des comtes et seigneurs attachés à un fief, des créateurs solitaires géniaux, des écrivains, des musiciens ; chacun cherchant à échapper à un univers clos par une création grandiose, à un manque de liberté ou de sécurité par un renforcement de l’architecture, de l’urbanisme d’où les châteaux forts, remparts de Vauban.

La géographie française joue beaucoup aussi là-dedans avec ces territoires bien délimités, ces paysages nombreux et changeants, ces villes corsetés (habitations qui se touchent de près, petits appartements, peu d’espace, sauf richesse donc créations de villas ou demeures) mais magnifiques car ouvragés – en raison même de cet aspect très limité.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s